bj.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

À quel point votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de sécurité alimentaire

À quel point votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de sécurité alimentaire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.



Qu'est-ce qui, dans le temps chaud, nous donne envie d'augmenter la chaleur en allumant le gril ? Heureusement, il est facile pour les amoureux de l'été de satisfaire nos envies de barbecue avec des plats grillés sans culpabilité. Mais est-ce sûr ?

Avec la chaleur de la saison des barbecues, le risque de contracter une maladie d'origine alimentaire et d'ingérer des produits chimiques dangereux augmente le risque, en particulier lorsque la viande est au menu. Cet été, restez à l'abri du danger en évitant ces graves péchés en matière de salubrité des aliments :

Péché numéro 1 de la sécurité alimentaire : contamination croisée
Le transfert de bactéries d'un endroit (généralement de la viande) à un autre (comme les mains ou les ustensiles de cuisine) est un coupable courant de maladie d'origine alimentaire, mais ces précautions simples vous aideront à minimiser votre risque :

  • Reste propre. Votre mère l'a probablement dit cent fois, mais vous devriez toujours vous laver les mains avec du savon antibactérien avant de mettre le doigt sur votre nourriture.
  • Récurez toutes les surfaces de cuisson telles que le comptoir et les planches à découper, ainsi que les ustensiles et les produits avant de préparer un chef-d'œuvre culinaire. Si vous préparez un pique-nique, prenez l'habitude de nettoyer votre glacière à chaque fois.
  • Séparez vos groupes alimentaires. La viande crue ne doit jamais être placée sur la même zone de préparation que les légumes crus. Restez en sécurité en assemblant les salades et tout autre plat cru uniquement après que la viande est sur le gril, puis utilisez des ustensiles et de la vaisselle différents de ceux utilisés pour préparer la viande crue.
  • Emballez intelligemment. Si vous emportez votre barbecue sur la route, emballez les aliments dans des sacs en plastique étanches à fermeture éclair ; d'autres emballages pourraient devenir détrempés et courir le risque de contaminer ou d'être contaminés par d'autres aliments en cours de route.


Péché de sécurité alimentaire numéro 2 : manger de la viande insuffisamment cuite


Vous avez hâte de manger ce burger juteux dès qu'il devient brun ? Tu ferais mieux de ralentir ! Vous ne pouvez pas toujours vous fier à la couleur que vous voyez pour évaluer la sécurité. Pour être absolument sûr que votre viande est complètement cuite à l'intérieur et à l'extérieur, enfoncez un thermomètre dans la partie la plus épaisse de la viande et familiarisez-vous avec les températures de cuisson standard de l'USDA :

  • La volaille entière et hachée doit être cuite à 165 degrés Fahrenheit.
  • Les viandes hachées (comme les hamburgers) doivent être cuites à 160 degrés Fahrenheit.
  • Les steaks et les côtelettes de bœuf doivent être à au moins 145 degrés Fahrenheit.
  • Le poisson deviendra feuilleté une fois cuit, mais assurez-vous que la température atteint 145 degrés Fahrenheit.

Une fois que la température est bonne, vous pouvez empiler les légumes en toute sécurité; vous ne devriez jamais empiler les légumes sur la viande avant qu'elle ne soit bien cuite.(Photo gracieuseté de Thinkstock/Hemera).

Guide de la fille pour griller n'importe quoi


Péché numéro 3 de la sécurité alimentaire : laisser les restes de côté
Rappelez-vous toujours cette règle cardinale : gardez les aliments chauds au chaud et les aliments froids au froid. Pour ce faire, conservez les aliments cuits sur le gril jusqu'à ce qu'ils soient prêts à être servis et conservez les aliments froids sur de la glace jusqu'à ce qu'ils soient prêts à être consommés. Les aliments froids doivent être conservés à une température égale ou inférieure à 40 degrés Fahrenheit en utilisant un bloc de glace, qui reste froid plus longtemps que les glaçons. Et comme l'air froid descend vers le bas, n'oubliez pas de mettre de la glace au-dessus, et pas seulement en dessous, de vos aliments et boissons.

Les températures comprises entre 40 et 140 degrés Fahrenheit sont appelées « zone de danger de température » ​​où les bactéries peuvent se développer plus rapidement que vous ne pouvez cligner des yeux. La température de vos aliments ne doit jamais se situer entre ces deux chiffres pendant plus de deux heures (ou une heure si la température de l'air est supérieure à 90 degrés Fahrenheit). Réfrigérez les restes rapidement et dans des récipients peu profonds, ce qui accélère le refroidissement rapide et uniforme. Si jamais vous avez un doute, jetez-le !

Péché numéro 4 de la sécurité alimentaire : Brûler des aliments en un chips chimique

Cette saveur fumée et légèrement brûlée est ce qui maintient nos grillades au chaud tout l'été, mais c'est aussi ce qui rend les grillades malsaines. Sur le spectre de la sécurité alimentaire, les aliments carbonisés se situent à l'opposé des aliments insuffisamment cuits mais sont tout aussi effrayants lorsqu'ils sont consommés : les aliments brûlés peuvent exposer votre corps à des produits chimiques et potentiellement cancérigènes grâce à deux produits chimiques sortant de votre gril et transférés dans vos aliments : les hydrocarbures aromatiques polycycliques , ou HAP, sont des produits chimiques déposés sur les aliments via la fumée qui se forme lorsque la graisse de viande s'égoutte sur les charbons ardents ; les amines hétérocycliques, ou HCA, sont les produits chimiques créés lorsque les composants moléculaires de la viande réagissent les uns avec les autres en raison d'une exposition prolongée à des températures élevées sur un gril à gaz ou à charbon. Cela peut sembler effrayant, mais il existe quelques astuces pour garder ces produits chimiques hors de votre bouche tout en gardant les aliments grillés dedans :

  • Évitez les marques de brûlure. Mangez bien votre bœuf pour éviter les produits chimiques potentiellement dangereux dans les protéines carbonisées. Si vous avez des marques carbonisées (sur la viande ou les légumes), grattez-les ou coupez-les simplement.
  • Utilisez de la viande maigre. Renoncer aux viandes grasses pour des coupes plus maigres fera des merveilles pour la santé cardiaque, et cela réduira également le développement des HAP.
  • Coupez avant de cuisiner. Les petits morceaux de viande cuisent plus rapidement, ce qui nécessite moins d'exposition à la chaleur et à la fumée potentiellement dangereuse.
  • Faites mariner votre viande. La viande marinée avec des acides (pensez au jus de citron ou au vinaigre) peut réduire la formation de HCA.
  • Remplissez votre gril de produits. L'accumulation de HCA est associée à la cuisson d'aliments riches en protéines tels que le poulet et le steak, mais les légumes ne créent pas ces agents cancérigènes particuliers. Essayez de griller du maïs, des asperges ou des carottes.(Photo gracieuseté de Thinkstock/Goodshot).

En savoir plus sur la santé des femmes :

Recettes de hamburgers sains

6 vins d'été abordables

Comment faire des grillades : les conseils de Bobby Flay pour les grillades

- Keri Glassman, Santé des femmes

Cet article a été initialement publié le 23 juillet 2012


Rappels et épidémies

Les avis de rappels et d'alertes en temps réel du département américain de l'Agriculture (USDA) et de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis sont répertoriés dans le widget. Cliquez sur les éléments du widget pour plus d'informations sur un rappel ou une alerte spécifique.

Si les détails du produit dans l'avis de rappel correspondent aux détails du produit alimentaire que vous avez à la maison, n'ouvrez pas et ne consommez pas le produit. Effectuez plutôt l'une des actions suivantes :

  • Retourner le produit au lieu d'achat pour un remboursement.
  • Éliminer le produit en suivant les instructions fournies dans l'avis de rappel pour vous assurer que personne ne le consommera.

Utilisez le widget de rappels sur votre site Web pour informer vos utilisateurs des derniers rappels et alertes de sécurité alimentaire. Cliquez sur le bouton "Intégrer" et copiez et collez le code dans votre page Web. Lorsque de nouvelles alertes et rappels sont émis, le widget sera automatiquement mis à jour.

Rappels liés à la salubrité des aliments

Qu'est-ce qu'un rappel alimentaire ?

Un rappel d'aliment se produit lorsqu'un producteur d'aliments retire un produit du marché parce qu'il y a des raisons de croire qu'il peut rendre les consommateurs malades. Dans certaines situations, les agences gouvernementales peuvent demander un rappel d'aliments. Les rappels d'aliments peuvent survenir pour de nombreuses raisons, y compris, mais sans s'y limiter :

  • Découverte d'organismes, y compris des bactéries telles que Salmonelle ou des parasites tels que Cyclospora.
  • Découverte d'objets étrangers tels que du verre brisé ou du métal.
  • Découverte d'un allergène majeur qui n'apparaît pas sur l'étiquette du produit.

Que faire avec un produit rappelé

Un produit alimentaire qui a fait l'objet d'un rappel en raison d'une possible contamination microbienne ou d'une maladie peut laisser des germes dans votre cuisine et contaminer les surfaces, y compris les tiroirs et les étagères de votre réfrigérateur.

Si vous avez déjà préparé un aliment rappelé dans votre cuisine ou l'avez toujours dans votre réfrigérateur, il est important de jeter les aliments et de nettoyer votre cuisine.

  • Lavez tous les ustensiles de cuisine et ustensiles (y compris les planches à découper) avec de l'eau chaude savonneuse.
  • Débarrassez les comptoirs, les tiroirs et les étagères du réfrigérateur et lavez-les à l'eau chaude savonneuse.
  • Essuyez ensuite toutes les surfaces, étagères ou tiroirs et rincez la vaisselle et les ustensiles de cuisine avec une solution désinfectante et laissez-les sécher à l'air. Vous pouvez utiliser une solution d'eau de Javel diluée (1 cuillère à soupe d'eau de Javel liquide non parfumée dans 1 gallon d'eau).
  • Les produits rappelés en raison d'un allergène non déclaré peuvent présenter un risque pour toute personne de votre foyer allergique à cette substance. Si le produit n'a jamais été servi, jetez-le ou retournez-le pour un remboursement. Si le produit a été servi, lavez à l'eau et au savon toutes les surfaces – assiettes, casseroles et poêles, ustensiles et plans de travail – avec lesquelles le produit a pu entrer en contact.

Dans quelle mesure votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de salubrité des aliments - Recettes


Dr Peter W. Kujtan

Les jours les plus chauds de l'été peuvent être chargés d'un certain degré de péril culinaire. Il se présente dans la nourriture que nous mangeons et est plus susceptible de se produire lorsque quelqu'un d'autre prépare votre nourriture. Elle est liée à un stockage, une manipulation et une cuisson insuffisants des aliments lorsque les températures ambiantes accélèrent la croissance bactérienne.

Les symptômes vont de rien de plus qu'un léger dérangement d'estomac, jusqu'à une diarrhée abondante, de la fièvre, des vomissements, une déshydratation et une hospitalisation. Les adolescents sont un bon exemple. Des intestins en fer qui acceptent des pizzas vieilles de trois jours, du lait sans sucre, également connu sous le nom de céréales, des viandes assorties cuites au barbecue jusqu'à une teinte rose rougissante et pourtant la pensée de tranches de tomates jette ce système aiguisé dans le vertige.

La vérité, c'est que notre système immunitaire nous protège d'un grand nombre de microbes assortis qui font du stop sur notre nourriture. Il n'est pas surprenant de constater que les personnes immunodéficientes souffrent davantage d'intoxications alimentaires. Il s'agit notamment des nourrissons, des personnes âgées, des diabétiques, des patients atteints de cancer et des personnes prenant des médicaments qui modifient l'immunité.

Environ 75 % des intoxications alimentaires sont dues à des bactéries responsables, mais nous voyons également des parasites tels que la giardia et la toxoplasmose, des virus tels que l'hépatite A et le rotavirus, et des produits chimiques sous forme de pesticides, de toxines de champignons, d'aflotoxines fongiques et de poisons de poissons de récif. Ces derniers sont les plus faciles à diagnostiquer car de nombreux symptômes apparaissent presque immédiatement et vous savez que vous êtes en difficulté.

Il existe des indices pour déchiffrer quel aliment a causé votre maladie. Lorsque les nausées et les vomissements commencent dans les 6 heures suivant l'ingestion, cela suggère que vous avez mangé quelque chose contenant une toxine. Des bactéries telles que le staphylocoque doré et le bacille cereus produisent des toxines qui résident sur les aliments et peuvent produire des symptômes dans les heures suivant l'ingestion. Le bacille se trouve le plus souvent dans le riz et les légumes cuits qui restent à température ambiante pendant de longues périodes. S.Aureus est un coupable trouvé dans les charcuteries, le poisson, les champignons en conserve, le fromage, les produits laitiers et la volaille. Les crampes et la diarrhée qui commencent 7 à 17 heures après l'ingestion sont souvent associées à un autre type de toxine produite par la bactérie Clostridium perfringes. Ceci est plus souvent observé après la consommation de pâtés à la viande, de ragoûts, de sauces et de fruits de mer contaminés.

La fièvre peut apparaître une fois que les bactéries envahissent avec succès les parois intestinales dans le sang. Cela prend entre 12 et 48 heures. Il est associé à l'empoisonnement classique à Salmonella, qui est le type le plus courant. La salmonelle a de nombreux sous-types, dont la typhoïde, et se trouve dans les viandes courantes, les œufs, les produits laitiers et la volaille, mais également dans des sources rares telles que les arachides, les légumes et le chocolat. Le sous-type typhoïde est rare mais dangereux. D'autres bactéries produisent également ces symptômes.

Shigella se trouve dans les salades aux œufs et la mayonnaise. Campylobacter se trouve dans les palourdes, les crustacés, le porc, la volaille et le lait. Et bien sûr, la rare "maladie du hamburger" causée par des souches toxiques de E.Coli.0157:H7 trouvées dans les excréments de bovins, et a mis Walkerton sur la carte. Cela contraste avec le sympathique E.Coli. vivre heureux dans nos tripes. Après environ un jour, certaines de ces espèces bactériennes invasives produisent des cytotoxines qui interfèrent avec les fonctions intestinales et entraînent une diarrhée aqueuse. Lorsque les bactéries produisent des toxines telles que la vérotoxine de la "maladie du hamburger", une inflammation et des saignements s'ensuivent. Cela se traduit par une diarrhée sanglante et une éventuelle insuffisance rénale.

La contamination des aliments est souvent causée par les personnes qui manipulent les aliments. Une mauvaise hygiène et une mauvaise préparation sont des sources courantes de contamination. Le lavage fréquent des mains et le lavage fréquent des ustensiles aident. La contamination peut être limitée à une petite portion de nourriture. Par exemple, cela peut affecter uniquement le premier steak sur le gril qui est placé sur la même assiette utilisée pour assaisonner la viande crue. Dans ce cas, il s'ensuit que seule la personne qui mange ce steak et personne d'autre ne risque de tomber malade.

Utilisez votre odorat. Si ça sent mauvais, évitez-le. Les aliments cuits qui sont restés au sec pendant plus de 2 heures doivent être considérés avec méfiance. Lors du réchauffage, faites chauffer les aliments à la vapeur. Utilisez une sonde de température pour la cuisson. Bien laver les fruits et légumes à l'aide d'une brosse à récurer. En territoire inconnu, essayez si possible de jeter un œil à la zone de préparation. Si vous ne seriez pas tenté d'y cuisiner, alors n'y mangez pas. N'oubliez pas que la prochaine fois que vous aurez des selles molles, cela pourrait être plus qu'une simple sélection d'aliments sains. Statistiquement, nous souffrirons tous de 2 à 3 épisodes de symptômes liés à l'alimentation chaque année.

● Conseils sur la salubrité des aliments pour l'été de Canadiensen santé.gc.ca. Le risque d'intoxication alimentaire augmente pendant l'été car les bactéries nocives se développent rapidement dans des conditions chaudes et humides.

● L'accessoire de barbecue d'été essentiel par Jim Morelli, MPH, fonctionnalité WebMD. Révisé par Michael W. Smith, MD.

● Dans quelle mesure votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de salubrité des aliments. Publié le 6 juin 2012 par Keri Glassman, M.S., R.D. Santé des femmes.

● Intoxication alimentaire : mangez en toute sécurité tout l'été ! par Tracy Simons, Hôpital Silver Cross, New Lenox, IL.

● Quelles sont les causes de la contamination des aliments ? Par Pam Pleasant, écrivain contribuant à eHow.

● Maladies d'origine alimentaire de Wikipédia, l'encyclopédie gratuite.

● Gastro-entérite de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

● Bactéries et maladies d'origine alimentaire du Centre national d'information sur les maladies digestives (NDDIC).

● Maladies digestives : intoxication alimentaire de MedicineNet.com. Comment l'infection à Campylobacter est-elle diagnostiquée et traitée ? Comment l'infection à Salmonella est-elle diagnostiquée et traitée? Comment la Shigella est-elle diagnostiquée et traitée ? Comment l'infection à E. Coli est-elle diagnostiquée et traitée? Qu'est-ce que l'infection à Listeria? Comment le botulisme est-il diagnostiqué et traité ?

● Site Web de prévention des poisons. Mesures à prendre pour aider à prévenir les intoxications accidentelles.

● Intoxication alimentaire de Foodlink, Food and Drink Federation, Royaume-Uni.

● About Food Poisoning de VDACS (Virginie Department of Agriculture and Consumer Services).


À quel point votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de salubrité des aliments - Recettes


Dr Peter W. Kujtan

Les jours les plus chauds de l'été peuvent être chargés d'un certain degré de péril culinaire. Il est présent dans la nourriture que nous mangeons et est plus susceptible de se produire lorsque quelqu'un d'autre prépare votre nourriture. Elle est liée à un stockage, une manipulation et une cuisson insuffisants des aliments lorsque les températures ambiantes accélèrent la croissance bactérienne.

Les symptômes vont de rien de plus qu'un léger dérangement d'estomac, jusqu'à une diarrhée abondante, de la fièvre, des vomissements, une déshydratation et une hospitalisation. Les adolescents sont un bon exemple. Des intestins en fer qui acceptent des pizzas vieilles de trois jours, du lait sans sucre, également connu sous le nom de céréales, des viandes assorties cuites au barbecue jusqu'à une teinte rose rougissante et pourtant la pensée de tranches de tomates jette ce système aiguisé dans le vertige.

La vérité, c'est que notre système immunitaire nous protège contre un grand nombre de microbes assortis qui font du stop sur notre nourriture. Il n'est pas surprenant de constater que les personnes immunodéficientes souffrent davantage d'intoxications alimentaires. Il s'agit notamment des nourrissons, des personnes âgées, des diabétiques, des patients atteints de cancer et des personnes prenant des médicaments qui modifient l'immunité.

Environ 75 % des intoxications alimentaires sont dues à des bactéries responsables, mais nous voyons également des parasites tels que la giardia et la toxoplasmose, des virus tels que l'hépatite A et le rotavirus, et des produits chimiques sous forme de pesticides, de toxines de champignons, d'aflotoxines fongiques et de poisons de poissons de récif. Ces derniers sont les plus faciles à diagnostiquer car de nombreux symptômes apparaissent presque immédiatement et vous savez que vous êtes en difficulté.

Il existe des indices pour déchiffrer quel aliment a causé votre maladie. Lorsque les nausées et les vomissements commencent dans les 6 heures suivant l'ingestion, cela suggère que vous avez mangé quelque chose contenant une toxine. Des bactéries telles que le staphylocoque doré et le bacille cereus produisent des toxines qui résident sur les aliments et peuvent produire des symptômes dans les heures suivant l'ingestion. Le bacille se trouve le plus souvent dans le riz et les légumes cuits qui restent à température ambiante pendant de longues périodes. S.Aureus est un coupable trouvé dans les charcuteries, le poisson, les champignons en conserve, le fromage, les produits laitiers et la volaille. Les crampes et la diarrhée qui commencent 7 à 17 heures après l'ingestion sont souvent associées à un autre type de toxine produite par la bactérie Clostridium perfringes. Ceci est plus souvent observé après la consommation de pâtés à la viande, de ragoûts, de sauces et de fruits de mer contaminés.

La fièvre peut apparaître une fois que les bactéries envahissent avec succès les parois intestinales dans le sang. Cela prend entre 12 et 48 heures. Il est associé à l'empoisonnement classique à Salmonella, qui est le type le plus courant. La salmonelle a de nombreux sous-types, dont la typhoïde, et se trouve dans les viandes courantes, les œufs, les produits laitiers et la volaille, mais également dans des sources rares telles que les arachides, les légumes et le chocolat. Le sous-type typhoïde est rare mais dangereux. D'autres bactéries produisent également ces symptômes.

Shigella se trouve dans les salades aux œufs et la mayonnaise. Campylobacter se trouve dans les palourdes, les crustacés, le porc, la volaille et le lait. Et bien sûr, la rare "maladie du hamburger" causée par des souches toxiques de E.Coli.0157:H7 trouvées dans les excréments de bovins, et a mis Walkerton sur la carte. Cela contraste avec le sympathique E.Coli. vivre heureux dans nos tripes. Après environ un jour, certaines de ces espèces bactériennes envahissantes produisent des cytotoxines qui interfèrent avec les fonctions intestinales et entraînent une diarrhée aqueuse. Lorsque les bactéries produisent des toxines telles que la vérotoxine de la "maladie du hamburger", une inflammation et des saignements s'ensuivent. Cela se traduit par une diarrhée sanglante et une éventuelle insuffisance rénale.

La contamination des aliments est souvent causée par les personnes qui manipulent les aliments. Une mauvaise hygiène et une mauvaise préparation sont des sources courantes de contamination. Le lavage fréquent des mains et le lavage fréquent des ustensiles aident. La contamination peut être limitée à une petite portion de nourriture. Par exemple, cela peut n'affecter que le premier steak sur le gril qui est placé sur la même assiette utilisée pour assaisonner la viande crue. Dans ce cas, il s'ensuit que seule la personne qui mange ce steak et personne d'autre ne risque de tomber malade.

Utilisez votre odorat. Si ça sent mauvais, évitez-le. Les aliments cuits qui sont restés au sec pendant plus de 2 heures doivent être considérés avec méfiance. Lors du réchauffage, faites chauffer les aliments à la vapeur. Utilisez une sonde de température pour la cuisson. Lavez bien les fruits et légumes à l'aide d'une brosse à récurer. En territoire inconnu, essayez si possible de jeter un œil à la zone de préparation. Si vous ne seriez pas tenté d'y cuisiner, alors n'y mangez pas. N'oubliez pas que la prochaine fois que vous aurez des selles molles, cela pourrait être plus qu'une simple sélection d'aliments sains. Statistiquement, nous souffrirons tous de 2 à 3 épisodes de symptômes liés à l'alimentation chaque année.

● L'été présente des défis en matière de sécurité alimentaire. Prendre des précautions pour éviter la contamination et assurer l'utilisation appropriée des grils, par Karen Dandurant, Seacoahttp://www.vdacs.virginia.gov/foodsafety/poisoning.shtmlhttp://www.vdacs.virginia.gov/foodsafety/poisoning. shtmlstonline.com.

● Précautions de sécurité alimentaire en été du ministère des Services de santé du Wisconsin.

● Les pics de maladies d'origine alimentaire en été - Pourquoi ? Du Département de l'agriculture des États-Unis (USDA), Food Safety and Inspection Service : Food Safety Fact Sheet.

● La salubrité des aliments pour l'été. Fiche d'information sur les consommateurs du ministère de la Santé du Minnesota.

● Conseils sur la salubrité des aliments pour l'été de Canadiensen santé.gc.ca. Le risque d'intoxication alimentaire augmente pendant l'été car les bactéries nocives se développent rapidement dans des conditions chaudes et humides.

● L'accessoire de barbecue d'été essentiel par Jim Morelli, MPH, fonctionnalité WebMD. Révisé par Michael W. Smith, MD.

● Dans quelle mesure votre barbecue est-il sûr ? 4 péchés capitaux en matière de salubrité des aliments. Publié le 6 juin 2012 par Keri Glassman, M.S., R.D. Santé des femmes.

● Intoxication alimentaire : mangez en toute sécurité tout l'été ! par Tracy Simons, Hôpital Silver Cross, New Lenox, IL.

● Quelles sont les causes de la contamination des aliments ? Par Pam Pleasant, écrivain contribuant à eHow.

● Maladies d'origine alimentaire de Wikipédia, l'encyclopédie gratuite.

● Gastro-entérite de Wikipédia, l'encyclopédie gratuite.

● Bactéries et maladies d'origine alimentaire du Centre national d'information sur les maladies digestives (NDDIC).

● Maladies digestives : intoxication alimentaire de MedicineNet.com. Comment l'infection à Campylobacter est-elle diagnostiquée et traitée ? Comment l'infection à Salmonella est-elle diagnostiquée et traitée? Comment la Shigella est-elle diagnostiquée et traitée ? Comment l'infection à E. Coli est-elle diagnostiquée et traitée? Qu'est-ce que l'infection à Listeria? Comment le botulisme est-il diagnostiqué et traité ?

● Site Web de prévention des poisons. Mesures à prendre pour aider à prévenir les intoxications accidentelles.

● Intoxication alimentaire de Foodlink, Food and Drink Federation, Royaume-Uni.

● Intoxication alimentaire de Healthline. Symptômes, causes, transmission, facteurs de risque, diagnostic, traitement, alimentation, perspectives, prévention.


Mise en conserve et botulisme à domicile

C'est l'été et le moment de récolter les délicieux produits que vous cultivez. Vous pensez peut-être à la mise en conserve de vos friandises de jardin pour les préserver. Mais méfiez-vous! Si la mise en conserve à domicile n'est pas effectuée correctement, vos légumes et fruits en conserve (ainsi que d'autres aliments, y compris les viandes et les fruits de mer) pourraient provoquer le botulisme.

Qu'est-ce que le botulisme ?

Le botulisme est une maladie rare mais potentiellement mortelle causée par un poison le plus souvent produit par un germe appelé Clostridium botulinum. Le germe se trouve dans le sol et peut survivre, se développer et produire une toxine dans certaines conditions, par exemple lorsque les aliments sont mal mis en conserve. La toxine peut affecter vos nerfs, vous paralyser et même vous tuer.

Vous ne pouvez pas voir, sentir ou goûter la toxine botulique, mais prendre même un petit goût d'aliment contenant cette toxine peut être mortel.

Quels sont les symptômes du botulisme ?

Le botulisme est une urgence médicale. Si vous ou quelqu'un que vous connaissez présentez des symptômes de botulisme d'origine alimentaire, consultez votre médecin ou rendez-vous immédiatement aux urgences.

Les symptômes peuvent inclure les suivants :

  • Vision double
  • Vision floue
  • paupières tombantes
  • Troubles de l'élocution
  • Difficulté à avaler
  • Une langue épaisse
  • Bouche sèche
  • Faiblesse musculaire

Comment puis-je assurer ma sécurité et celle des autres en ce qui concerne les aliments en conserve à la maison ?

De nombreux cas de botulisme d'origine alimentaire se sont produits après que des personnes aient mangé des aliments en conserve, conservés ou fermentés à la maison qui étaient contaminés par des toxines. Les aliments ont été contaminés parce qu'ils n'avaient pas été mis en conserve (traités) correctement.

Vous pouvez prendre des mesures pour vous protéger, votre famille et les autres en ce qui concerne les aliments en conserve maison en suivant ces conseils :

    Utilisez des techniques de mise en conserve appropriées.

La meilleure façon de prévenir le botulisme d'origine alimentaire est de suivre attentivement les instructions pour une mise en conserve à domicile sûre dans le Guide complet de l'USDA sur la mise en conserve à domicile external icon . Ne suivez pas les recettes et les livres de cuisine qui ne suivent pas les étapes du guide USDA, même si vous avez obtenu ces articles d'un ami de confiance ou d'un membre de votre famille.


Oignons et Ail

Gardez les oignons et l'ail - en poudre, crus, cuits ou déshydratés - loin de votre chien. Ils peuvent tuer leurs globules rouges, provoquant une anémie. C'est même la poudre d'oignon dans certains aliments pour bébés. Manger beaucoup une seule fois peut provoquer une intoxication. Recherchez des signes comme une faiblesse, des vomissements et des problèmes respiratoires.


5. Chou

De nombreux producteurs de légumes en Chine vaporisent le chou récolté avec une solution de formaldéhyde pour le garder frais pendant le transport. Cette pratique illégale est courante dans l'est de la Chine depuis des années.

La solution de formaldéhyde aide à garder le chou frais et dodu plus longtemps sans réfrigération, ce qui réduit le coût de production pour les agriculteurs. De nombreux agriculteurs n'ont pas les moyens d'acheter des camions frigorifiques.

Cependant, le formaldéhyde est un composé cancérigène toxique souvent utilisé comme désinfectant. Manger des aliments contenant du formaldéhyde peut causer des problèmes cutanés, respiratoires et digestifs.

Si vous remarquez une odeur âcre sur le chou que vous avez acheté dans une épicerie, ne le mangez pas. Optez toujours pour du chou issu de l'agriculture biologique de votre marché local pour être du bon côté.


Sécurité alimentaire due à une panne de courant

Nous vivons dans une région sujette aux tempêtes violentes, aux tornades et aux ouragans occasionnels. Il n'est pas rare que nous perdions de la puissance une ou plusieurs fois par SEMAINE. Étant donné que nous avons tendance à voyager, à camper ou à passer du temps loin de chez nous à faire d'autres choses, il est impératif que nous sachions depuis combien de temps l'électricité a été coupée pour garantir que les aliments dans notre congélateur peuvent être consommés en toute sécurité.

La façon la plus simple de le faire est de remplir une tasse à bords droits aux 3/4 et de la congeler. Une fois qu'il est complètement congelé, placez-en un quart par-dessus.

En cas de panne de courant, la glace commencera à fondre. Si vous pensez qu'il y a eu une panne, vérifiez simplement si le quartier est toujours au-dessus (ou au milieu) de la glace, si ce n'est pas le cas, cela signifie que le congélateur est tombé à un niveau dangereux et que la nourriture peut ne pas être sûr à consommer.

Plus de conseils utiles

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, pour vous assurer que cela fonctionne, assurez-vous d'utiliser un verre droit, s'il a des "épaules" comme les pots Mason illustrés ci-dessous, le verre se brisera.

Comment protéger les aliments dans le congélateur

Une autre excellente façon d'aider le congélateur à rester à température est de congeler des sacs d'un gallon remplis d'eau. Remplissez les sacs de congélation avec de l'eau en laissant environ 2 pouces d'espace libre à partir du haut, retirez autant d'air que possible.

Placez les sacs d'eau remplis à plat sur un plateau et placez-les au congélateur, en les laissant geler pendant la nuit. Une fois que les sacs ont été congelés, retirez-les du plateau et placez-les stratégiquement dans le congélateur entre les autres emballages congelés. Cela permet de garder les autres aliments congelés en cas de panne de courant inattendue.

S'ils dégelent complètement lors d'une panne de longue durée, ils servent également de source fraîche d'eau potable.

Si vous ne placez pas les sacs d'eau sur un plateau, ils peuvent tomber à travers les grilles du congélateur et se coincer une fois gelés.

Si vous êtes à la maison pendant la panne de courant, assurez-vous de laisser les portes du réfrigérateur et du congélateur fermées en cas de panne de courant. Les laisser scellés les aide à maintenir la température plus longtemps.


Aliments que vous devriez mettre au réfrigérateur dès maintenant

Après un voyage au supermarché, vous voulez vous assurer que les aliments que vous avez achetés restent aussi frais que possible le plus longtemps possible. Vous rentrez chez vous et récupérez vos aliments à leur place. Mais mettez-vous vraiment les choses là où elles devraient aller ?

Vous savez que certaines choses doivent absolument être réfrigérées, cela ne fait aucun doute. Les produits d'épicerie comme le fromage, le lait et le yaourt sont placés dans votre réfrigérateur sans souci. Cependant, il y a des aliments qui apparaissent sur les étagères et qui, selon vous, n'ont peut-être pas besoin d'être réfrigérés. Il est important de savoir ce qui doit rester dans le garde-manger et ce qui doit aller au réfrigérateur.

La réfrigération, ce qui signifie que les températures doivent être de 40 degrés Fahrenheit ou moins, est un outil important pour garder certains aliments au frais. Toute nourriture est dérivée en partie de quelque chose qui était autrefois un être vivant, une plante ou un animal, de sorte que le processus naturel de décomposition commence dès que l'article n'est plus vivant. La réfrigération ralentit la croissance des bactéries qui provoquent la pourriture des aliments, en particulier dans les aliments les moins transformés et sans conservateur.

Ces mêmes bactéries peuvent également vous rendre gravement malade, donc laisser certains aliments hors du réfrigérateur est dangereux pour votre santé. Outre la sécurité, la réfrigération de certains aliments conserve également leur saveur.

Pour vous assurer d'économiser de l'argent, du temps et de rester en bonne santé, nous avons compilé une liste d'aliments qui devraient toujours aller dans votre réfrigérateur.


Restez en sécurité alimentaire ce 4 juillet

Plusieurs organisations font de la publicité pour la sécurité alimentaire pour la fête du 4 juillet. Le groupe à but non lucratif Partnership for Food Safety Education a publié plusieurs vidéos intitulées Ugly Bug pour rappeler aux consommateurs de faire cuire du poulet à 165 degrés F, de cuire des hamburgers à 160 degrés F et d'éviter la contamination croisée en utilisant des assiettes propres pour contenir les aliments cuits. .

Eatright.org a également publié des informations sur la sécurité alimentaire. Nettoyez toujours le gril avant de cuisiner et lavez-vous les mains fréquemment avant de préparer des aliments, pendant la préparation et avant de manger. N'utilisez pas les mêmes ustensiles pour les aliments cuits et crus. Utilisez toujours un thermomètre pour aliments pour déterminer quand les aliments sont cuits. Vous ne pouvez pas utiliser d'autres méthodes, telles que des indices visuels ou texturaux, pour indiquer que les aliments peuvent être consommés sans danger. Ne laissez jamais les aliments périssables reposer plus de deux heures à température ambiante (une heure si la température de l'air est supérieure à 90 degrés F), et réfrigérez les restes rapidement.

Et l'USDA s'associe à l'Ad Council, à la FDA et au CDC pour lancer de nouvelles publicités d'intérêt public (PSA) dans le cadre de la campagne nationale Food Safe Families. Le Dr Elisabeth Hagen, sous-secrétaire de l'USDA pour la sécurité alimentaire, a déclaré : « une manipulation sûre des aliments est tout aussi importante sur le gril qu'elle l'est dans la cuisine pour aider à réduire le risque de maladie d'origine alimentaire. » Recherche menée par l'International Food Information Le Conseil a constaté que de nombreux consommateurs pensent que leurs pratiques de cuisson sont sûres, alors qu'"en fait, ils ne suivent pas les directives de manipulation et de préparation des aliments en toute sécurité", selon Peggy Conlon, présidente et chef de la direction de l'Ad Council.

Les nouveaux messages d'intérêt public suivent l'histoire de “Maria”, une chef de télévision dans une émission de cuisine fictive intitulée “Recipes for Disaster”, qui commet des erreurs courantes en matière de sécurité alimentaire lors de la préparation des aliments. Ses faux pas sont mis en évidence pour aider les consommateurs à apprendre à éviter ces erreurs et à éviter les intoxications alimentaires potentiellement mortelles


Aliments dangereux du Yorkshire Terrier à éviter

Ne donnez jamais à votre Yorkie ces aliments.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, de nombreux aliments parfaitement sûrs pour les humains contiennent des toxines nocives voire mortelles pour votre Yorkshire Terrier !

Vous pourriez sans le savoir empoisonner votre « meilleur ami » en lui donnant des restes de table, des friandises et d'autres aliments tels que des raisins, des bonbons sans sucre et du chocolat.

Certains aliments courants qui peuvent entraîner des risques graves pour la santé, même en petites quantités, comprennent :

* Chocolat - Un composé de xanthine "théobromine", présent dans le chocolat, est l'ingrédient qui le rend dangereux pour les chiens. Le chocolat à pâtisserie non sucré contient six fois plus de théobromine que le chocolat au lait.

Certains gros chiens semblent être capables de gérer une petite quantité de chocolat, mais pour les petits chiens comme les Yorkies, la même quantité peut les empoisonner.

* Le paillis de fèves de cacao utilisé dans les jardins contient également de la théobromine et est toxique pour les chiens. Malheureusement, de nombreux chiens trouvent irrésistible les paillis de fèves de cacao avec une merveilleuse odeur de chocolat. Ne donnez jamais de chocolat à vos chiens, quelle que soit la taille de votre chien ou le type de chocolat.

* Les raisins et les raisins peuvent provoquer une insuffisance rénale mortelle chez certains chiens. Pour une raison inconnue, il y a des chiens sur lesquels les raisins et les raisins semblent n'avoir aucun effet néfaste tandis que d'autres deviennent très malades après en avoir mangé seulement quelques-uns. Bien que la toxine exacte soit inconnue à ce jour, le premier symptôme de maladie du raisin et des raisins est le vomissement, suivi d'une insuffisance rénale mortelle.

* De nombreux bonbons et gommes sans sucre contiennent un édulcorant appelé xylitol, également connu sous le nom de sucre de bois ou de bouleau. La gomme ou les bonbons sans sucre consommés en grande quantité par votre chien pourraient entraîner une chute rapide de la glycémie chez le chien. Les signes qui se développent souvent rapidement comprennent une perte de coordination, une dépression et des convulsions.

Consultez immédiatement un vétérinaire si votre Yorkie présente l'un de ces signes.

* Nourrir votre chien avec des aliments gras tels que la peau de dinde et la graisse de jambon pourrait surcharger le pancréas, provoquant le pancréas. Les symptômes de l'inflammation du pancréas comprennent des douleurs à l'estomac et des vomissements. Emmenez immédiatement votre chien chez le vétérinaire s'il présente des symptômes, car il s'agit certainement d'une urgence médicale. Ne donnez jamais à votre chien des aliments gras tels que la graisse de jambon ou la peau de dinde, car il vaut mieux prévenir que guérir

* Alcohol poisoning could occur in your Yorkshire Terrier if he eats bread dough containing yeast. It can release alcohol in large quantities when it ferments in your dogs' stomach.

* You should avoid feeding your dog most nuts due to their high phosphorus content and definitely never feed macadamia nuts to your dog. These could cause temporary rear leg paralysis in your pet.

* Raw eggs should generally be avoided in the dog diet as they can cause in the body to be unable to absorb biotin resolution in skin and coat problems. Cooked eggs are an excellent source of protein and can be a great addition to the diet in small amounts.

* Avoid feeding your dog any type of cat food as it is very HIGH in protein, fats and sugars that can be very serious in dogs with diabetes.

* Dairy products such as milk and cheese can be problematic for lactose intolerant dogs resulting in diarrhea and vomiting.

* A dog's diet should never exceed 10% of the total amount as table scraps or human food. In addition, never give a dog HUMAN vitamins or supplements as they can cause health concerns.

* Cooked bones of any kind can easily splinter in the dog 's mouth and cause damage to the gums, throat, and lining of the stomach and digestive system. In addition, the bones can lodge in the throat and cause severe damage. Raw meaty bones are the best for dogs, and should be removed when the meat is removed.

* Excessive salt may cause electrolyte imbalances and dehydration in dogs. It should be eliminated from the diet as much as possible. Onions and garlic contain sulfoxides and disulfides that can lead to anemia in dogs.

So as you can see there are many common food items that though healthy for humans, can cause serious illness to your Yorkshire Terrier.

Visit www.dogfooddangers.com which covers more of these issues.

Take care and I will be back with another newsletter.

For more Yorkie information, you are invited to subscribe to our popular FREE Yorkshire Terrier newsletter report here.


Voir la vidéo: Daniel Steen - Ne vous laissez pas séduire